Employés de casino, gare à vos poches !

Employés de casino, gare à vos poches !

Publié le 26/09/17 - par La Rédaction Les info

Tenue non-réglementaire = licenciement. C'est la mésaventure qui est arrivée à cette employée d'un casino du groupe Partouche.

Chaque entreprise fait en général respecter à ses employés son propre règlement intérieur. En cas de non-respect de ce règlement, des sanctions plus ou moins graves peuvent être prononcées contre les contrevenants. Jusque là, tout semble normal … C’est donc en s’appuyant sur l’article 13 de son règlement, que le casino Pasino d’Aix-en-Provence a licencié en 2011, l’une de ses employées, une croupière qui travaillait pour eux depuis plus de 5 ans. Motif : le pantalon qu’elle portait n’était pas celui de la tenue officielle, et de plus les poches de ce pantalon hors la loi étaient mal cousues ... Il faut savoir en effet, que les tenues de croupiers et croupières sont normalement dépourvues de poches pour éviter les fraudes et que le personnel y cache de l’argent ou des jetons.

Licenciement abusif

Pourtant, d’après les autres employés, la direction de l’établissement était d’accord pour que les employées portent d’autres tenues que la tenue réglementaire, pourvu que celle-ci soit noire et qu’elle soit dépourvue de poche ou que les poches soient cousues... Alors pourquoi ce revirement soudain en mars 2011 ? Accusée de « porter une tenue non réglementaire », la direction de l’établissement licencie donc Melle Gillette Messi Mbede pour avoir « failli » à ses obligations et au « b.a.-ba du métier ».

Sûre de son bon droit, la jeune femme porte alors son affaire devant le Conseil des Prud’hommes d'Aix-en-Provence, et celui-ci vient de rendre son verdict : il s’agit d’un licenciement abusif. Le Conseil a en effet estimé que « la supposée faute n’est pas suffisamment sérieuse pour motiver un licenciement, d’autant que Gillette Messi Mbede, durant cinq années d’ancienneté, n’a jamais fait l’objet d’aucune sanction ni d’une quelconque remarque écrite de son employeur. » Gillette va donc toucher prochainement 30.000 euros de dommages et intérêts, de la part du Pasino : mieux que si elle avait remporté un jackpot ! Les casinos sont des entreprises privées tandis que les cercles de jeux sont des associations. Une nuance de taille si vous projetez de travailler en tant que croupier dans un de ces établissements.

 

croupier casino

Mais au fait, à quoi ressemble la profession de croupier ?

Pour vous aider à y voir plus clair, voici ce que vous devez savoir avant de présenter votre candidature dans un cercle de jeux :

1. Des avantages sociaux inexistants

En fait, vous ne bénéficiez que des dispositions édictées par le Code du Travail, ce qui permet à votre futur employeur d'avoir une grande souplesse (notamment au niveau des horaires). En aucun cas vous ne pourrez réclamer l'application des conventions collectives des casinos. Résultat : même si vous faites le même métier, vos conditions de travail seront plus difficiles que celles de vos confrères.

2. Un temps de présence élevé et des horaires aléatoires

On vous a annoncé que vous passeriez 35 heures par semaine aux tables de jeux ? Rajoutez 10 heures supplémentaires en moyenne pour estimer le temps de présence nécessaire dans l'établissement. Et encore : 45 heures reste un minimum, cela peut aller jusqu'à 63 heures (avec 50 heures de présence aux tables). Mais ce n'est pas tout : les cercles de jeux sont ouverts de jour comme de nuit  Donc le rythme de travail est adapté en conséquence. Cette alternance de plage horaire est particulièrement éprouvante car votre horloge biologique interne finit par être totalement déréglée. Il est aussi difficile, dans ce contexte, d'avoir une vie sociale et amoureuse épanouissante.

3. Une rémunération de base assez dérisoire

Un croupier qui débute dans un cercle de jeux est en général payé au SMIC (1430,22 € par mois en 2013). Il peut bien sûr augmenter sa rémunération avec des pourboires mais ce n'est pas la panacée : non seulement chaque cercle décide des règles de répartition mensuelle des pourboires (qui sont forcément mis dans le pot commun), mais le barème avantage généralement les croupiers ayant le plus d'ancienneté ou obtenant les meilleurs résultats. Donc avant d'être bien payé, il va falloir patienter. Heureusement, les perspectives financières sur le long terme restent attrayantes si vous êtes réellement compétent et professionnel.

4. Les perspectives d'évolution de carrière sont limitées

Contrairement aux casinos, les cercles de jeux ne permettent pas d'évoluer professionnellement au sein d'un même établissement. Si vous commencez en tant que croupier, vous avez de grandes chances de rester croupier (avec une rémunération plus attractive). Aussi, avant de vous lancer dans une carrière de croupier, soyez assuré(e) d’en connaître les tenants et aboutissants. C’est avant tout un métier destiné aux personnes passionnées par le monde du jeu et par la redondance des tirages.