Stratégie Poker





Cela paraît simple, mais avoir une stratégie au poker est vitale, car les éléments déterminants sont subtils et subjectifs, sans compter la part de hasard.

Mais qu'entend-on par stratégie ? Il s'agit d' « une définition d'actions cohérentes intervenant selon une logique séquentielle pour réaliser ou atteindre un/des objectifs ». La stratégie poker vise donc à vous faire gagner de l'argent, ce qui revient à prendre la bonne décision : se coucher, suivre ou miser... en tenant compte d'informations mathématiques et psychologiques.

Le jeu repose sur une suite de probabilités mathématiques. Ne pas les connaître est se priver d'un atout essentiel.
Il faut aussi passer du temps à s'approprier différents concepts, nécessaires à l'élaboration d'une strategie poker adaptée, pour gagner sur le long terme. La stratégie du poker appliquée aux parties entre amis ou dans un casino restera identique sur Internet : vous pourrez affiner et éprouver votre stratégie poker en lignegrâce aux nombreux tutoriels et parties gratuites.

N'oubliez pas de jouer serré sans trop bluffer, de miser agressivement quand vous pensez avoir la meilleure main. Mais il est aussi indispensable de s'adapter à la situation, de varier son jeu sans changer radicalement de stratégie, et surtout de conserver une bonne maîtrise de soi...

Enfin, de nombreux articles recensent les erreurs les plus courantes commises par les débutants : tous ces conseils vous permettront d'élaborer facilement une stratégie au poker et d'éviter certains écueils au démarrage !

Stratégie au Texas Hold'em

Le B.A-BA de la stratégie texas hold em est d'être très vigilant dans la sélection que vous faites de vos mains de départ.

Si vous ne voulez pas venir grossir le nombre des perdants systématiques, vous devez apprendre à bien jouer avant le flop. Pour y arriver, il vous faut la qualité essentielle à tous les bons joueurs de poker, qu'ils soient amateurs ou professionnels : la patience. Ensuite, avec de la pratique et de la discipline, vous comprendrez vite que vous avez tout intérêt à être très prudent pour parvenir à gagner la majorité des mains que vous jouez.

Mais revenons à nos cartes. Dans les parties à petits enjeux, une bonne stratégie poker hold em est d'éliminer systématiquement les mains qui n'en valent pas la peine. Concrètement, cela implique de se coucher au moins deux fois sur trois.
Cela vous semble frustrant ? Vous avez tort, car la marque d'un bon joueur de poker est de ne jouer que s'il a une véritable chance de gagner. Au Texas Hold'Em, seul le résultat compte ! Un vrai joueur n'est pas celui qui mise le plus, mais au contraire celui qui perd le moins possible... C'est un peu comme dans la fable du lièvre et de la tortue : pour franchir la ligne d'arrivée en vainqueur, il vaut mieux avancer lentement mais sûrement.

Sur Internet, vous pouvez aussi appliquer cette stratégie hold em, en vous exerçant notamment dans des freerolls (ce sont des tournois gratuits) pour ne pas perdre d'argent. Avec un peu d'entraînement, vous pourrez même l'associer à une stratégie hold'em en ligne complémentaire qui consiste à choisir des tables de jeux avec des joueurs de niveau inférieur au vôtre.

Stratégie Omaha

Comme tous les joueurs débutants avides de conseils, vous recherchez "la" stratégie omaha qui va vous permettre de faire la différence durant une partie. Vous êtes au bon endroit.

Cette démarche est louable, mais en réalité il n'y a pas qu'une seule façon de gagner : les strategies omaha sont multiples et doivent se combiner. Par exemple, vous savez sûrement qu'il est là aussi capital de bien choisir sa main de départ afin d'optimiser vos chances de gagner. Mais en réalité cette règle n'est donc pas vraiment une strategie omaha : elle est commune à toutes les versions du poker. 

En revanche, quand vous jouez à l'Omaha, vous devez apprendre à évaluer le potentiel de votre main par rapport aux mains des autres joueurs. Le fondement de cette stratégie omaha pokers'explique par les caractéristiques de ce jeu : à chaque tour de relance, vous avez encore des chances d'améliorer votre main. Mais à l'inverse, si vous avez touché un jeu intéressant au flop, rien ne vous garantit que vos adversaires ne toucheront pas un jeu plus fort au turn ou à la rivière.

Spécialement car l'Omaha est plutôt connu pour être un jeu de tirages. La première chose à savoir est que les combinaisons gagnantes finales sont plus fortes à l'Omaha qu'au Hold'em. Une couleur ne devient plus toujours un jeu énorme si elle n'est pas max. Une doublette au tableau et il y aura de grandes chances pour que quelqu'un ait un full house. Vous devez donc être très attentif aux cartes et aux relances pour savoir si vous êtes en danger et bien gérer vos mises.

Evidemment, sur le web, cette strategie omaha en lignes'applique aussi. Notez que les choses deviendront encore différentes lorsqu'il s'agira d'Omaha Hi-Lo, où votre main de départ devra avoir un potentiel à la fois pour le jeu haut et le jeu bas.

Stratégie en Tournois de poker

Vous entendrez souvent qu’un tournoi de poker est une bataille. Que votre stack est votre ligne de vie, un peu comme dans un jeu vidéo. Or pour tout combat, on ne part jamais la fleur au fusil.
Avant de vous lancer dans un tournoi de poker, il convient donc d’avoir une stratégie.

Une strategie tournoi de poker représente d'ores et déjà une arme supplémentaire par rapport à beaucoup de vos adversaires qui n'en auront pas, ou qui ne connaissent tout simplement pas les éléments capitaux qui régissent les tournois.

Parmi les stratégies des tournois les plus importantes, il convient d'adapter votre jeu en fonction de plusieurs éléments : le stade du tournoi et le niveau des blinds, et la hauteur de votre tapis.

Stratégie tournoi holdem, stratégie tournoi omaha, ... : si les jeux sont différents, les ressorts restent les mêmes.
En début de tournoi, le jeu est généralement assez calme. Les blinds sont faibles par rapport aux tapis (le jeu est dit « deep stack », à tapis profond), et les coups ne vont encore jamais bien loin.
A mesure que le tournoi progresse, les blinds augmentent, et deviennent plus douloureuses pour les tapis qui n'ont pas trop prospéré. Sans oublier les antes qui viennent parfois s'ajouter aux mises obligatoires pré-flop.

Le « M » d'Harrington

C'est à ce moment que les points d'inflexion changent réellement. L'un des plus grands champions de poker de tournoi, Dan Harrington, a mis au point un système pour savoir où vous en êtes, et quelle devrait être votre champ d'action : le "M".
Le M représente le rapport entre votre tapis et ce que vous coûte un tour de table en termes de blinds et d'antes.
Exemple : vous avez un tapis de 2000 à une tables de 9 joueurs. Les blinds sont de 50/100 antes 10. Votre M est donc de 8,33 (2000 / (150 + 90)).

Selon votre palier, vous aurez ainsi encore tranquillement le temps d'attendre de bonnes mains et de pouvoir jouer en position (M>20), devrez commencer à devoir agir en évitant de simplement "caller" pré-flop (10>M>20), devrez réellement devenir agressif pour survivre (6>M>10), ou encore ne devrez plus vous poser de question et envoyer tapis à la moindre main potable (M<5).
A un certain stade, la moindre figure est acceptable pour partir à tapis - pour schématiser, mieux vaut mourir en combattant que de se laisser dévorer par les blinds.

Jouer l'adversaire

Lorsque les blinds augmentent, certains joueurs resserrent de trop leur jeu. Ceci est particulièrement vrai à l'approche des places payées, et au moment fatidique de la bulle où tout le monde espère survivre.

La bonne stratégie tournoi de poker est à ce moment d'en profiter pour mettre la pression sur les petits et moyens tapis, et relancer avec plus de mains, pour voler les blinds.
La tactique a d'autant plus de chances de fonctionner si vous avez affiché une image de joueur sérieux et plutôt serré jusque là.

En général, il vaut mieux vous attaquer au tapis moyens. Les gros tapis restent évidemment dangereux pour vous et peuvent se permettre de jouer avec vous (ce que vous ne voulez pas), quant aux petits, ils finiront bien par devoir y aller, et à payer avec toutes sortes de mains (ce que vous ne voulez pas non plus).
Les tapis moyens sont entre deux eaux : ils sont un minimum confortables, mais ne veulent s'impliquer dans des coups tangents au risque de devenir à leur tour l'un des petits tapis.

Stratégie en Tournoi de Hold'em

Pour réussir au poker, il convient d’avoir une bonne strategie tournoi hold’em, à chaque étape de la partie.

Dans un tournoi de poker, particulièrement de Hold'em, chaque étape est importante. Dès les premiers niveaux, le jeu s'installe, les joueurs commencent à s'observer. Rien de saignant ne se passe, mais ce n'est pas pour autant que vous devez négliger votre phase d'analyse, voire de début d'action (comme celle de vous construire une image par exemple).

Tentez de voir des pots à moindre coût avec des mains à potentiel, particulièrement si beaucoup de joueurs rentrent dans les pots et qu'il y a peu souvent de relances.
Si vous touchez gros (et de préférence le jeu max), vous trouverez peut-être toujours un pigeon pour vous payer.

En milieu de tournoi, vous aurez probablement déjà changé de table, ayant dû re-profiler de nouveaux joueurs. Les blindes commenceront à faire mal à votre tapis, et ils vous faudra commencer à appuyer sur le champignon si vous ne voulez pas vous faire manger par l'augmentation des blindes et vous retrouver en mauvaise posture par la suite.
A ce stade, les grosses erreurs peuvent commencer à coûter cher. Commencez à élargir votre jeu pour les relances pré-flop (toujours en position, c'est-à-dire le plus proche possible du bouton), attaquez les petits tapis, mais restez sur vos gardes.

La prochaine étape est elle fatidique : la fameuse bulle. A quelques places de l'argent (ou des premiers lots), personne ne veut être éliminé. Si vous avez négligé la phase précédente et êtes court en jetons, vous avez un maximum de pression sur les épaules. Envoyez tout avec une main décente et espérez doubler au plus vite. Vous pouvez aussi patienter en attendant que suffisamment d'autres joueurs soient éliminés avant vous. Un quitte ou double en somme !

Si vous êtes confortable en jetons, plusieurs options : vous pouvez cette fois attendre tranquillement, ou profiter de cette phase cruciale pour attaquer les joueurs ayant peur d'être éliminé. C'est d'ailleurs de cette façon que vous pourrez encore un peu plus augmenter votre tapis, seule strategie tournoi no limit hold'em si vous préférez plutôt viser les premières places. Car comme on sait, l'argent se trouve principalement tout en haut de la pyramide !

Probabilités au Poker - Introduction aux Probabilités du poker en ligne

Les probabilités poker ça vous semble compliqué ? Casino TopLists vous aide à comprendre leur fonctionnement pour faire de vous un joueur gagnant !

Contrairement à ce qu’on pourrait croire au premier abord, le poker n’est pas qu'un jeu basé sur la chance, et l’intuition seule ne suffit pas à faire gagner (en tout cas sur le long terme) ! Il faut non seulement apprendre les règles de base, mettre en pratique vos talents de bluffeur, mais aussi calculer la probabilité poker que vous avez de remporter le pot face aux autres joueurs (ces calculs sont fonction du type de poker auquel vous jouez, évidemment).
L’idée de devoir refaire des maths vous cause des sueurs froides ? Le mot « probabilités » vous panique ? Alors lisez la suite…

Tout d'abord, qu'entend-on par probabilité ? D'après Wikipedia : « La probabilité est une évaluation du caractère probable d'un événement. La probabilité d'un événement est un nombre réel compris entre 0 et 1. Plus ce nombre est proche de 1, plus le risque (ou la chance, selon le point de vue) que l'événement se produise est grand ». C'est justement ce calcul des probabilités au poker va vous aider à prendre la bonne décision au bon moment.

Calculez vos chances de gagner

Ces probabilités poker qui évaluent vos chances de gagner peuvent s'exprimer de différentes façons, le plus souvent sous forme de pourcentage, ou sous forme de cote, du genre « 4 contre 1 », comme au tiercé ! La forme la plus communément utilisée au poker est la cote, car elle montre clairement le rapport entre les défaites et les victoires...
Pour être plus clair, si votre main se trouve donnée gagnante à 4 contre 1, cela veut dire que sur 5 coups joués dans la même situation, en moyenne vous en remporterez 4 pour 1 défaite.

Le but est donc de calculer cette probabilité de victoire théorique de votre main.
Pour cela, vous devez d'abord connaître votre nombre d'Outs (cartes améliorantes), c'est-à-dire le nombre de cartes qui vous feront améliorer votre main vers une combinaison plus forte et théoriquement gagnante.
Exemple pour un tirage couleur au Texas Hold'em : vous avez 2 cœurs en main, 2 cœurs sont sur le flop. Il y a 13 cœurs dans le jeu de 52 cartes, moins ces 4-là. Soit 9 cœurs restants dans le paquet.
Pour connaître vos probabilités de toucher l'un de vos outs, voici une petite formule simple, rapide, efficace, et facilement mémorisable : à la turn, multipliez par 4 votre nombre d'outs. A la river, multipliez par 2 et ajoutez 2.
Dans notre exemple, cela veut ainsi dire que vous avez à peu près 36% de chances de toucher votre couleur avec turn et river restantes (4x9), et plus que 20% à la river (2x9 + 2).

Une formule simple à mémoriser

A force de manipuler cette petite formule, vous verrez qu'elle est facile à appliquer et qu'elle vous rendra de fiers services, ne serait-ce qu'en vous aidant à vous coucher quand le pourcentage obtenu est trop faible par rapport à la cote que vous offre le pot.
Là est toute l'essence du poker : mettre votre argent dans le pot quand le pari est rentable, et que la cote offerte par le pot est supérieure à vos chances de gagner.
Même si vous n'êtes pas tous un Elky en puissance, rappelez-vous que les cotes sont toujours les mêmes et que le mieux est de les apprendre par cœur.

Les probabilités de base, à savoir le rapport de force de votre main de départ (vos deux cartes) face à n'importe quelle autre main prise au hasard, sont également très importantes à connaître lorsqu'il s'agit de partir à tapis ou non, notamment face à l'éventail de main probable de votre adversaire, selon ce que vous savez de lui.

Si vous êtes définitivement réfractaire aux maths, pour le jeu en ligne il existe des logiciels qui vous aideront à les faire, voire qui feront ces calculs de probabilité de poker à votre place : génial, non ? Attention toutefois à ne pas trop en devenir dépendant, car en partie réelle vous ne pourrez compter que sur vous-même !