Pourquoi joue-t-on au casino ?

Pourquoi joue-t-on au casino ?

Publié le 19/10/09 - par Les info

Le cerveau humain est encore loin d'avoir livré tout ses secrets, cependant les connaissances actuelles sur son fonctionnement permettent de mieux comprendre le comportement des joueurs.

‎ ‎ ‎ ‎ ‎ ‎ ‎ ‎ ‎ ‎ ‎ ‎ ‎ ‎ ‎ ‎ ‎ ‎ ‎

Qu'ils soient de hasard, d'argent ou vidéo, les jeux provoquent de l'excitation, des sensations fortes mais aussi de multiples réactions dans les circuits nerveux du cerveau. Des molécules biochimiques, appelées neurotransmetteurs, sont libérées par les neurones en fonction des situations, agissants sur la motivation et l'attitude des joueurs.

L'excitation due à la victoire d'un jeu vidéo ou au gain d'un jackpot génère la sécrétion d'endorphine au niveau de l'hypophyse et de l'hypothalamus. Cette molécule qui ressemble aux opiacés, tels que l'opium ou l'héroïne, provoque une sensation de bien-être. C'est notamment elle qui est libérée en grandes quantités lors d'un orgasme. Au delà de la victoire ou du gain financier, retrouver cette enivrante sensation est une motivation supplémentaire pour le joueur.

Prenons maintenant l'exemple d'un joueur qui prend le risque de perdre une partie plus ou moins conséquente de ses gains jusque là accumulés, en les remettant en jeu à la roulette. Cette mise en "danger" engendre la création d'adrénaline au niveau de son système nerveux central. Pendant que la bille lancée par le croupier commence à rebondir de case en case, cette molécule entraîne diverses réactions sur le joueur telles que l'accélération de son rythme cardiaque, une hausse de sa pression artérielle et une dilatation de ses pupilles. L'adrénaline agit comme un stimulant physique et mental en réaction aux situations de stress. Le joueur est alors plus à même de faire face aux enjeux au moment où la bille s'immobilise.

Il existe également un neurotransmetteur précurseur de l'adrénaline, appelé dopamine. Cette substance chimique est à l'origine de la sensation de plaisir. Des recherches ont mis en évidence son rôle clé dans le circuit neuronal de la récompense dont la fonction est de privilégier la réitération d'expériences agréables.

Elle a un effet globalement stimulant et la particularité d'agir par anticipation. Ainsi une personne qui s'apprête à jouer à son jeu favori, le Black Jack, va sécréter de la dopamine et ressentir du plaisir avant même le début de la partie. En fait, son cerveau associe la pratique imminente du jeu à une satisfaction prévisible.

Ces substances qui influencent le comportement des joueurs, bien que naturellement sécrétées par l'organisme, ne sont pas sans rappeler certains produits dopants voire addictifs. De ce fait, comme dans toute recherche de plaisir, que ce soit par la pratique d'un jeu, d'un sport ou d'autres loisirs, il convient d'être conscient des dérives possibles et de rester raisonnable.

Pratiqués de manière modérée et responsable, en gardant à l'esprit leur rôle de divertissement, les jeux de casinos sont un moyen de passer des moments assurément riches en sensations.