Machines à sous saisies en Ulster

Machines à sous saisies en Ulster

Publié le 03/05/13 - par Fred Guillemot Les info

La police de Londonderry, en Irlande du Nord, vient d’organiser une opération coup de poing contre les jeux d’argent illégaux qui ont cours dans la ville.


L’opération « Blackjack » qui s’est déroulée sur toute une journée il y a un peu moins d'un mois, a visé quinze locaux de la ville. Près de 60 policiers ainsi qu’un membre de la Commission des Jeux venu spécialement de Londres, ont pris part à ces investigations.

Dans l’une des maisons, ou plutôt dans une cabane au fond du jardin, ce sont près de 60 machines à sous en parfait état de marche qui ont été saisies. Un chien policier, spécialisé dans la recherche de billets de banque, a également permis de retrouver près de 10 000 Livres soigneusement cachées. Au total, la police a ainsi mis la main sur plus de 25 000 Livres Sterling, toutes issues des jeux d’argent illégaux.

Des enfants accros

Les enquêteurs ont également fait une descente sous les arcades de la ville, où se trouve le lieu de jeux officiel de la ville. Ils intervenaient ici dans le cadre de la lutte contre les jeux d’argent parmi les mineurs. L’inspecteur en chef de la ville se dit en effet préoccupé par les déclarations de plus en plus nombreuses des parents, dont les enfants sont devenus tellement accros à ces machines, qu’ils sèchent l’école et volent même leur propre famille pour aller jouer !

Suite à ces investigations, les policiers ont procédé à l’arrestation d’un homme. En vertu de la législation sur les paris et les jeux d’argent en vigueur dans le pays, celui-ci a en effet été accusé d’entretenir et de proposer illégalement des machines à sous. Il a été relâché rapidement, mais l’enquête se poursuit.

Si les jeux d’argent ne sont pas interdits en Irlande, ils sont strictement encadrés, comme partout. Le but des policiers de Londonderry était essentiellement de rappeler que tous les opérateurs de jeux devaient rester dans la légalité et la transparence... et ne permettre qu’aux personnes majeures d’accéder à leurs locaux !