Le Vendredi Noir du poker US

Le Vendredi Noir du poker US

Publié le 20/04/11 - par Tonellato, Jean Les info

C'est un véritable séisme qui a touché vendredi 15 avril le secteur du poker en ligne aux Etats-Unis. Trois salles de poker parmi lesquels FullTiltPoker, PokerStars et AbsolutePoker, ont ainsi été accusés par le Département de la Justice Américain de fraude bancaire, blanchiment d'argent et d'organisation illégale de jeux d'argent.


Immédiatement, la justice a saisi et bloqué les noms de domaines de ces salles de poker. Impossible pour le joueur américain de se connecter comme à son habitude, chacun de ces sites renvoyant un message conjoint du FBI et du département de la justice présentant les charges retenues et les peines encourues pour la violation du très controversé UIGEA.
Onze responsables sont ainsi cités sur l'acte d'accusation, dont Nelson Burnick de Full Tilt Poker, Scott Tom d'Absolute Poker ou encore Isai Scheinberg de Pokerstars, contre qui plus de 3 milliards de dollars d'amende seraient requis.

Le Black Friday, comme les joueurs américains l'ont déjà surnommé, a ainsi engendré un vent de panique Outre-Atlantique. Si certains menacent de quitter le pays ou de se révolter contre un gouvernement trop autocratique à leur goût, c'est surtout le risque de voir leur bankroll disparaître qui agite les joueurs sur les forums ou sur Twitter. "Tous les deux mois, les gens pensent que le ciel va tomber sur la tête du poker en ligne. Pour la première fois, je suis l’un d’entre eux", déclarait ainsi un forumeur.

Les conséquences à long-terme de cette inquiétante affaire ne sont pas encore bien définies : se dirige-t-on, aux Etats-Unis, vers une proto-légalisation du poker en ligne ou à l'inverse, vers une prohibition totale et aveugle ?
Quoiqu'il en soit, que les joueurs français se rassurent : le cadre législatif de l'ARJEL les protège de telles déconvenues.