De nouveaux jeux de casinos sur l'iPhone 5 ?

De nouveaux jeux de casinos sur l'iPhone 5 ?

Publié le 10/02/12 - par Admin, Admin Les info

L'iPhone 5 est (déjà) attendu, et peut être espéré pour octobre de cette année. Mais qu'en sera t-il des jeux de casino en ligne sur le nouveau mobile apple ?

La sortie future et tant espérée de l'iPhone 5 est tellement attendue qu'elle a déjà donné lieu à de nombreuses parodies comme celle réalisée par les Guignols de l'Info à l'automne 2011 (voir vidéo en bas d'article).

Cette fois, parmi les nombreuses rumeurs qui entourent la sortie de ce smartphone, il se murmure que l'iPhone 5 pourrait bel et bien être lancé au début du mois d'octobre. Ce serait même le dernier projet auquel le regretté Steve Jobs aurait travaillé avant de nous quitter.

L'information devrait être confirmée, si elle l'est, au mois de juin prochain lors de la WWDC 2012. A priori,  ce sera au tour de Tim Cook, le successeur de Steve, de présenter ce petit bijou de technologie.

Un vrai progrès ?

En attendant, parmi les premiers éléments tangibles autour de l'iPhone 5, il y a la quasi-certitude qu'il sera équipé avec une nouvelle version de l'iOS 5 et que la politique en matière de jeux de casinos devraient être inchangée. Excepté certaines dérogations concernant les jeux légalisés dans certains pays (comme en France via l'agrément de l'ARJEL), toutes les applications seront interdites en mode réel.

Et si seule la monnaie virtuelle est autorisée, cela signifie concrètement que les applications (gratuites ou payantes) seront, à quelques détails près, identiques à ce qui existe déjà sur iTunes ou sur l'Apple Store.

Heureusement que certains jeux sont excellents !

Citons notamment :

  • Hoyle Red Hot Slots pour les machines à sous (la version payante permet d'accéder à des machines supplémentaires)  édité par Encore
  • Hoyle Video Poker pour le jeu éponyme toujours chez Encore. Existe en version gratuite et payante, la version payante étant plus complète.
  • Roulette Free de Maui Media Labs
  • BlackJack Free, de MobilityWare, même s'il est dommage que cette application gratuite soit truffée de publicités