Endemol se lance dans le jeu en ligne

Endemol se lance dans le jeu en ligne

Publié le 04/06/14 - par Admin, Admin Les info

Le secteur des jeux sociaux en ligne est toujours aussi porteur et les entreprises en quête de diversification ne s’y trompent pas.

 

 

Endemol - 31 pays - 90 entreprises - 5000 employés et Miss France (entre-autre)

Les jeux en ligne Endemol bientôt en France

Autre stratégie

 

 

Dernière en date à se lancer dans l’aventure des jeux en ligne, Endemol, la société de production de télévision néerlandaise. Pour cela, elle vient d’investir dans l’entreprise britannique de jeux de casino sociaux Plumbee, connue pour son jeu Mirrorball Slots sur Facebook. Quant à sa filiale Endemol Nederland, elle vient de créer un joint-venture avec TMG Landelijke Media pour se lancer dans le bingo en ligne.

 

Endemol - 31 pays - 90 entreprises - 5000 employés et Miss France (entre-autre)

Endemol est un groupe de production de télévision néerlandais créé en 1994. Sa filiale française Endemol France, officiellement créée en janvier 2001 et présidéepar Stéphane Courbit, a été pensée dès 1998, grâce au rachat progressif du capital de la société de production audiovisuelle ASP Productions de l'animateur Arthur et du producteur Stéphane Courbit. Actuellement présent dans 31 pays via 90 entreprises et plus de 5000 employés, le groupe est spécialisé dans la production d'émissions de flux (24 000 heures de programmes). Ses émissions les plus connues en France sont des émissions de télé-réalité (Secret Story, Star Academy), de divertissements (Les Enfants de la télé) et de jeux (A prendre ou à laisser, Wipeout ou Fear Factor). C’est aussi lui qui organisait l’élection de Miss France sous l’égide de Geneviève de Fontenay, avant que celle-ci ne claque la porte pour faire sécession !

En 2000, Endemol a été entièrement racheté par Telefonica, une société de téléphonie espagnole. En 2005, 25 % de ses parts sont vendues au public et les 75 % restants rentrent rapidement dans le giron d’un consortium, dont fait partie Mediaset, le groupe de Silvio Berlusconi… Si Telefonica réalise une plus-value de 1,4 milliards d'euros en revendant la société de production, le groupe Endemol, lui, voit sa dette se creuser et passer à 4,1 milliards d’euros en 2011, malgré un plan de restructuration prévu pour tenter de rétablir la situation. Faute de pouvoir faire face à ses échéances de remboursement, Endemol a dû transformer sa dette en actions, au profit de ses créanciers (dont le fonds Apollo). Finalement, suite à diverses opérations financières et augmentations de capital, la dette d’Endemol est revenue à un montant plus raisonnable (en tout cas plus acceptable pour le marché semble-t-il) de 500 millions d’euros. Ceci doit lui permettre de retrouver des perspectives stables de développement, avant que les fonds ne la cèdent à nouveau au plus offrant !

Les jeux en ligne Endemol bientôt en France

Alors, pour rester à la page et se diversifier, Endemol s’est lui aussi lancé dans les jeux d’argent en ligne, qu’ils soient en argent réel ou virtuel, sur terminaux mobiles Android ou via les réseaux sociaux comme Facebook pour ne pas le citer ! Certes ses activités sont peu connues en France, puisque le marché légal des jeux d’argent en ligne français se limite au poker et aux paris sportifs. Mais dans les autres pays d’Europe, où la législation est différente, Endemol est déjà partenaire de nombreux acteurs connus du marché des jeux d’argent en ligne comme Ladbrokes, William Hill, Paddy Power, Playtech ou Coral. Il est également impliqué dans de nombreux développements de jeux basés sur ses programmes TV comme Deal or no deal ou Million Pound Drop ou encore Big Brother Slot, et spécialement adaptés aux marchés britannique, espagnol, grec, italien, suédois ou bulgare. En Slovénie et au Danemark, Endemol est connu dans le domaine des loteries et son jeu en ligne le plus connu est certainement son BigBrotherBingo, dont le site est un partenariat avec le célèbre casino en ligne 888.com.

Bref, vous l’aurez compris, Endemol est un groupe gigantesque qui ne compte pas s’arrêter là. La preuve, il s’est lancé récemment dans deux nouvelles opérations d’envergure, l’une aux Pays-Bas et l’autre à l’international.

La première a consisté à créer en février 2014, un joint-venture (JV) entre sa filiale Endemol Nederland et TMG Landelijke Media (TMG). Cette nouvelle entité va se consacrer spécifiquement au marché néerlandais du gaming en ligne. En effet, ses dirigeants sont persuadés que ce segment se développera rapidement aux Pays-Bas. Ils veulent ainsi anticiper les amendements liés aux exigences réglementaires et législatives, attendus en 2015, de manière à être présent sur le marché dès son ouverture !

Pour cela, le JV va proposer de nouveaux concepts de jeux d’argent en ligne à ses clients, basés sur le bingo et dont le développement a immédiatement démarré. Ce qui fera surtout leur force, c’est qu’ils ont des moyens publicitaires propres énormes : presse écrite, Internet, terminaux mobiles intelligents, télévision et nombreux événements…

Chacune des deux entreprises se félicite de cet accord. Pour Endemol, « le marché des jeux d’argent en ligne offre de nombreuses opportunités pour des sociétés de production comme Endemol et TMG. Cette union renforce notre position pour l’élargissement de nos activités. En plus de l’expertise d’Endemol dans le domaine de la créativité et de la production, notre entreprise apporte également la connaissance et l’expérience d’un réseau mondial. » Quant à TMG, il considère que « tout le monde aime jouer et que tout le monde appréciera la possibilité de faire de temps à autres quelques paris. Grâce à une forte présence sur le marché, et grâce aux talents créatifs d’Endemol et de TMG, le lancement de plusieurs concepts créatifs de jeux répondant à ces diverses attentes ne devrait pas poser de problème… »

 

Autre stratégie

La deuxième opération d’envergure a consisté à investir dès la fin de l’année 2013, 13 millions de dollars dans Plumbee, la société startup de jeux de casino social, installée à Londres. Celle-ci produit des jeux qui mélangent le jeu social avec le jeu en argent réel. Plumbee est bien connue des amateurs du genre pour son Mirrorball Slots, un jeu gratuit (avec des options payantes) disponible en ligne et sur iOS depuis juillet 2013 et bientôt sous Android. Celui-ci se classe parmi les dix plus gros succès sur Facebook et fait le bonheur de plus de 250 000 joueurs quotidiens !

Fondée en 2011 par d’anciens cadres de Playfish, Plumbee a entres-autres créé Bonza Gaming, un JV qui compte d’ailleurs parmi ses actionnaire majoritaires Unibet (à hauteur de 40 %), spécialisé dans ce mix social-argent réel et connu en France dans le domaine des paris sportifs en ligne… Un autre partenaire de poids et investisseur historique de Plumbee est la société française d’investissement IDInvest, dont le montant de la participation n’a pas été dévoilé… Comme diraient certains, tout est lié !

Ce nouveau partenariat devrait accélérer la croissance des entreprises de jeux numériques d’Endemol, puisque « Plumbee est un des opérateurs les plus innovants et dynamiques dans ce domaine. » Quant à Plumbee, il « bénéficiera du réseau international et de marques mondialement reconnues d’Endemol. » Non seulement Plumbee pense pouvoir élargir sa base d’utilisateurs à travers le monde mais il est aussi persuadé de pouvoir créer des expériences de jeux qui se démarqueront de la compétition… 

Enfin, les deux associés comptent bien conquérir une nouvelle industrie et avec cela, la possibilité de s’étendre sur des nouveaux marchés. En effet en Asie ou en Russie ces types de jeux ne sont pas encore développés mais le potentiel est évalué comme très important.

Qu’on se le dise, Endemol est dans les starting-blocks et elle compte bien se faire la part belle sur ce futur marché. Elle n’exclut d’ailleurs pas non plus d’intégrer de nouveaux partenaires dans son cercle, même si pour l’instant celui-ci est très fermé. Quant à ses nouveaux partenariats, il ne fait nul doute qu’ils font partie de la catégorie des relations dites « gagnant-gagnant » !