Employés de Casino, Gare à vos Poches !

Employés de Casino, Gare à vos Poches !

Publié le 28/05/12 - par Les info

Tenue non-réglementaire = licenciement. C'est la mésaventure qui est arrivée à cette employée d'un casino du groupe Partouche.


(photo d'illustration)

Chaque entreprise fait en général respecter à ses employés son propre règlement intérieur. En cas de non-respect de ce règlement, des sanctions plus ou moins graves peuvent être prononcées contre les contrevenants. Jusque là, tout semble normal…

C’est donc en s’appuyant sur l’article 13 de son règlement, que le casino Pasino d’Aix en Provence a licencié en 2011, l’une de ses employées, une croupière qui travaillait pour eux depuis plus de 5 ans. Motif : le pantalon qu’elle portait n’était pas celui de la tenue officielle, et de plus les poches de ce pantalon hors la loi étaient mal cousues...
Il faut savoir en effet, que les tenues de croupiers et croupières sont normalement dépourvues de poches pour éviter les fraudes et que le personnel y cache de l’argent ou des jetons.

Licenciement abusif

Pourtant, d’après les autres employés, la direction de l’établissement était d’accord pour que les employées portent d’autres tenues que la tenue réglementaire, pourvu que celle-ci soit noire et qu’elle soit dépourvue de poche ou que les poches soient cousues... Alors pourquoi ce revirement soudain en mars 2011 ?
Accusée de « porter une tenue non réglementaire », la direction de l’établissement licencie donc Melle Gillette Messi Mbede pour avoir « failli » à ses obligations et au « b.a.-ba du métier ».

Sûre de son bon droit, la jeune femme porte alors son affaire devant le Conseil des Prud’hommes d'Aix-en-Provence, et celui-ci vient de rendre son verdict : il s’agit d’un licenciement abusif. Le Conseil a en effet estimé que « la supposée faute n’est pas suffisamment sérieuse pour motiver un licenciement, d’autant que Gillette Messi Mbede, durant cinq années d’ancienneté, n’a jamais fait l’objet d’aucune sanction ni d’une quelconque remarque écrite de son employeur. » 

Gillette va donc toucher prochainement 30 000 euros de dommages et intérêts, de la part du Pasino : mieux que si elle avait remporté un jackpot !