Bingo pour les Casinos terrestres Français

Bingo pour les Casinos terrestres Français

Publié le 29/04/14 - par Admin, Admin Les info

Les casinotiers français ne cessent de le crier haut et fort : ils sont en grande difficulté. Non seulement la crise a fait baisser le nombre de leurs clients, mais en plus la légalisation des jeux en ligne en Europe leur fait du tort.

 

Le bingo va être autorisé dans les casinos de brique et mortier !

Pourquoi avoir accepté d'autoriser le Bingo ?

Que va t-il se passer maintenant ?

Combien peut-on espérer gagner au Bingo ?

Après le Bingo, le Sic Bo ?

Le prochain combat : l'allègement de la taxation des casinos ?

 

Il y a un plus d'un an, les casinotiers ont interpellé le Premier Ministre pour lui demander de l’aide. Ce dernier avait décidé de modifier les horaires d’ouverture des casinos en dur et de légaliser plusieurs jeux. Ainsi la Bataille, la Roue de la Chance et le Sic-Bo y ont-ils déjà fait leur apparition en 2013. Mais les casinotiers souhaitent encore diversifier leurs offres de jeux pour attirer les nouveaux clients qui ne fréquentent pas (encore) leurs établissements et surtout pour modifier la perception vieillotte que l’on a généralement d’eux...

 

Le bingo va être autorisé dans les casinos de brique et mortier !

Alors, au moment de noel dernier, le Ministre de l'Intérieur Manuel Valls a signé le 26 décembre dernier un arrêté permettant à 3 casinos de tester pendant 6 mois... le loto bingo ! Les trois heureux casinos « testeurs » sont : le casino Barrière de Lille (Nord), le casino Partouche d’Aix en Provence (Bouches du Rhône) et le casino indépendant de Noirétable (Loire).
Leurs clients peuvent donc depuis le 10 janvier dernier découvrir ce jeu relativement peu connu en métropole, alors qu’il est pratiqué en toute légalité dans plusieurs établissements français d’outre-mer ! Il est également très prisé par nos voisins européens et américains.

Une "période d'essai" de 6 mois

La Française des Jeux, qui détient actuellement le monopôle de ce type de jeu, avait bien mis son veto, mais sans succès.

A l’issue d’une période de test de six mois, les trois casinos pourront mesurer l’impact de ce jeu sur leurs revenus. Le calcul sera certainement payant car le jeu ne nécessite que peu de matériel et pas de qualification spéciale pour les employés. Le gouvernement décidera alors si le loto bingo sera proposé en permanence aux clients de tous les casinos de France. La confrontation entre les habitués du net et ceux du bingo associatif risque d’être intéressante !

Il y a du nouveau dans l'univers des jeux d'argent ! Le bingo devrait  bientôt faire son apparition dans les casinos terrestres.

Cela n'a l'air de rien, mais c'est une petite révolution. Les casinotiers français ont du se battre pendant 3 ans pour obtenir gain de cause. Tout n'est pas encore gagné : trois casinos testent depuis le mois de janvier ce nouveau jeu dans leurs établissements. Ils ont jusqu'au début du mois de juillet pour prouver, chiffres à l'appui, que le bingo plaît aux joueurs et attire la clientèle.

S'ils réussissent à relever le défi, non seulement le bingo devrait être autorisé dans tous les casinos de brique-et-mortier mais d'autres jeux pourraient également faire leur apparition.

 

Pourquoi avoir accepté d'autoriser le Bingo ?

Le bingo n'est que la partie émergée de l'iceberg. L'idée est surtout de permettre aux salles de jeux de diversifier leur offre.

Depuis le début de la crise économique et l'interdiction de fumer dans les lieux publics, les casinos connaissent de vraies difficultés financières. Il ne faut pas se fier aux apparences : ce ne sont pas les high rollers (les gros joueurs) qui les font vivre. La grande majorité des casinos compte surtout sur l'affluence de joueurs occasionnels et la fréquentation régulière d'habitués. Même s'ils misent moins.

Avec la baisse du pouvoir d'achat des ménages, les établissements de jeu ont vu leur chiffre d'affaires fondre comme neige au soleil. Faute d'argent, les amoureux du craps, du baccarat ou des machines à sous n'ont plus eu les moyens de s'adonner à leur loisir favori. Certains se sont aussi tournés vers les jeux d'argent en ligne.

Les initiatives se sont multipliées pour tenter de trouver une solution : installation de bandits manchots à 2 ou 5 cts, création d'événements tous publics comme des thés dansants, des après-midi thématiques....

Pour diminuer les coûts, des jeux électroniques ont même été introduits dans les salles Ils permettent en effet de réduire les coûts de personnel (le croupier n'est plus nécessaire) et de bénéficier d'horaires d'ouverture plus souples.

Mais cela n'a pas suffit.

Dès 2010, les casinotiers ont alors tenté de plaider leur cause et de faire comprendre au Gouvernement qu'ils ont besoin d'élargir leur offre pour attirer les joueurs. En effet, cette année-là, les jeux d'argent en ligne ont été légalisés. Avec un effet immédiat : les casinos traditionnels ont perdu leur monopole sur certains jeux, comme le poker.  Pour s'en sortir et rester compétitifs, il leur fallait donc proposer de la nouveauté et de l'exclusivité.

En décembre 2013, ils ont obtenu le feu vert de l'ancien Ministre de l'Intérieur.

Manuel Valls a compris qu'il y a une vraie urgence : si les casinos ferment, ce sont des milliers d'emplois qui sont menacés.

 

Que va t-il se passer maintenant ?

Depuis le 10 janvier 2014, trois casinos sont autorisés par décret à tester le bingo pendant 6 mois :

- le casino Barrière de Lille

- le casino Partouche d'Aix-en-Provence

- le casino de Noirétable

Au début du mois de juillet, un bilan comptable de cette expérience sera établi. S'il est positif, le bingo sera alors autorisé sur l'ensemble du territoire français.  La Française des Jeux (FDJ) enrage déjà : jusqu'à présent, elle avait l'exclusivité des jeux de loterie en France. Et elle l'a bien fait savoir au Gouvernement...

Pour autant, l'apparition du bingo n'a rien d'une anomalie. Ce jeu est déjà proposé dans les casinos d'autres pays, et notamment à Las Vegas.  Et il est particulièrement populaire !

 

Combien peut-on espérer gagner au Bingo ?

Le bingo possède un atout indéniable : ces règles sont très faciles à comprendre, même pour les néophytes.

Il suffit d'acheter une ou plusieurs grilles (tarif : à partir de 2 €) contenant 15 numéros (ils sont choisis et placés aléatoirement)  et des cases vides.  Au signal de l'animateur, des numéros sont alors tirés au hasard. Le joueur coche les numéros présents sur sa (ses) grille(s) au fur et à mesure du tirage.

S'il complète une ligne, il y a QUINE. Et s'il complète sa grille, il y a BINGO.

L'intérêt de ce jeu est qu'il y a au moins un gagnant garanti : la partie ne s'achève que lorsqu'un des joueurs a réalisé un BINGO.

Plus il y a de joueurs, plus les gains sont intéressants :

- ceux qui ont réalisé une Quine gagnent 10 % de la valeur totale des cartons vendus sur la partie

- celui qui a réalisé un Bingo gagne 50 % de la valeur totale des cartons vendus sur la partie

Il est également possible de miser pour tenter de remporter un jackpot progressif. Concrètement, la Quine et le Bingo doivent être réalisés avant un nombre de boules déterminé et affiché à l'avance. Si personne ne gagne, les sommes des jackpots sont reportés sur la partie suivante.....et font grimper la cagnotte. Les gains au jackpot progressif sont généralement de 1 % sur l'ensemble des cartons vendus sur la partie pour la Quine et de 4 % pour le Bingo.

 

Après le Bingo, le Sic Bo ?

Le Bingo n'est pas la seule nouveauté à être actuellement testée en France. Depuis le 31 janvier 2014, le casino d'Enghien teste le Sic Bo, un jeu chinois très prisé par les joueurs asiatiques. Or cette clientèle intéresse particulièrement les casinotiers. Lorsqu'ils viennent en vacances, les Chinois dépensent sans compter !

L'autre intérêt du Sic Bo est qu'il va donner aux salles de jeux françaises une dimension internationale : il est autorisé aux Etats-Unis, à Macao, au Canada.... et les touristes s'attendent à le retrouver sur le territoire Français.

Les règles du Sic Bo sont également d'une simplicité enfantine. A chaque partie, le joueur tente de deviner le résultat du brassage de trois dés. Il y a environ une cinquantaine de mises possibles, avec un rapport de gains allant de 1 (le joueur ne perd pas d'argent mais n'en gagne pas) à 150 (il gagne 150 fois sa mise).

Mais avant de savoir si le Sic Bo sera bientôt proposés dans chaque casino terrestre, il va falloir patienter jusqu'à la fin du mois de juillet !

 

Le prochain combat : l'allègement de la taxation des casinos ?

Cela fait des années que les opérateurs réclament une baisse de leur taxation mais ils ne sont jamais entendu sur ce point. Et pour cause ! Cela représenterait un manque à gagner pour l’État et ne serait pas cohérent avec les objectifs poursuivis par le Gouvernement : réduire la dette de la France en réalisant un maximum d'économies et en récupérant un maximum de recettes fiscales.

L'allègement de la fiscalité des entreprises, dont vont aussi bénéficier les casinos, fait déjà l'objet de vives polémiques (chaque « cadeau » fiscal doit être financé par de nouvelles économies). Alors le Gouvernement ne va pas prendre le risque de s'aliéner l'opinion et une partie de sa majorité en faisant un geste fiscal uniquement pour les casinos.

Il faut donc espérer que l'arrivée du bingo et d'autres nouveaux jeux suffise à relancer les casinos de brique-et-mortier !